Un vampire perdu [PV Vavila]

Le parc est bien entretenu, une vraie pelouse de terrain de golf, avec des haies et diverses parties jardinées et fleuries. Des chemins permettent de s’y promener et l’un d’eux se dirige vers une forêt, moins touffue qu’en 1800.

Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Alexei Sumeragi le Dim 5 Juil 2009 08:38

Perdu et déstabilisé par tout ce qui venait de se passer avec son prince, Alexei décida d'aller faire un tour près du lac. Il avait grand besoins de se changer les idées et un peu d'air frais lui ferais le plus grand bien… Enfin se changer les idées était peut être un peu trop lui demander étant donné qu'il se contenta de ruminer ses sombres pensées tout en avançant d'un pas lent parmi les arbres. Une fois au bord du lac, il en contempla la surface sombre et plane, soupirant de ne pas pouvoir y voir son reflet et alors qu'il allait s'enfoncer une fois de plus dans la déprime la plus totale une bourrasque de vent et une lumière intense semblèrent tomber sur lui.
Figer dans sa terreur, il regarda l'étrange phénomène prendre possession de lui et bien qu'il soit un vampire ayant quelques années derrière lui, il ne pu s'empêcher de hurler. La mort, il n'en avait pas peur, mais là ça ne pouvait être que sa punition pour tout ce qu'il avait fait. La colère divine ! Même s'il ne croyait en aucun dieu, il était sur que c'était cela. Le monstre qu'il était allait être détruit par la lumière et peut être irait il en enfer après ça…

Ballotté comme une poupée de chiffon pendant de longues minutes, Alexei se demanda si cela allait durer encore longtemps, suppliant presque pour que cela ne soit pas pour l'éternité et alors qu'il s'abandonnait au désespoir la lumière disparue et il chuta tête la première dans l'eau noire du lac. Ses yeux s'arrondirent de stupeur et il remonta à la surface. L'enfer ressemblait drôlement au lac d'Istravel quand même… Nageant vers la rive du lac, il fut surpris de constater que la nuit était déjà tombée et que la lune était haute dans le ciel. Il ne lui avait pas semblé que cet étrange voyage, s'il pouvait l'appeler ainsi étant donné qu'il se retrouvait au même endroit –selon lui – ait duré des heures…
Il s'extirpa de l'eau glaciale et commença à chercher du regard son ruban qui avait du tomber non loin… Mais rien. Le vent avait du l'emporter… Pas grave après tout, il avait de quoi faire à Istravel. Cherchant ses repères, il tourna doucement sur lui même puis aperçu le manoir et se dirigea d'un pas lent vers lui. Il allait falloir qu'il évite les appartements de Vavila. Son prince devait lui en vouloir… Quoique, des excuses étaient peut être les bienvenu aussi. Il s'était vraiment comporté comme un idiot et serait chanceux s'il était pardonné. Le méritait il après tout ??

Il ne chercha pas plus longtemps une réponse à cette question qu'il s'arrêta net à l'orée de la forêt. Il avait du marché bien vite pour se trouver là… pourtant il n'en avait pas eut l'impression… et puis, les jardins n'étaient pas aussi grands dans ses souvenirs. Un peu perdu il balaya l'endroit du regard et resta un instant immobile en trouvant le manoir vraiment étrange. Il ressemblait à celui qu'il avait quitté tout à l'heure, mais quelque chose clochait et il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus.

Il ne pu réfléchir plus longtemps que des lumières vives illuminèrent la forêt derrière lui et pensant que c'était encore l'étrange phénomène de tout à l'heure, il se précipita dans un buisson non loin et se cacha comme il pu, ne prenant pas garde d'être griffé par les branches et autres épines, se faisant aussi silencieux qu'une tombe. Quand il comprit que c'était des hommes qui étaient capable de produire une lumière aussi intense, il ouvrit de grands yeux surpris et se croyant cette fois réellement en enfer – car après tout lui ne connaissait que torches et bougies pour s'éclairer la nuit – s'enfonça plus profondément encore dans son cher buisson, priant tout les dieux possibles pour que ces êtres démoniaques et leur magie ne le trouvent pas.

Combien de temps s'écoula alors que les hommes de l'armée cherchait celui ou celle étant sorti du vortex ? Il n'en savait rien, mais par chance, aucun vampire ne faisait parti de l'équipe, sinon ils n'auraient eu aucun mal à le trouver grâce à son odeur. Alexei ne sortit de son buisson que quand il fut sur que plus personne ne tournait dans la forêt mais ne fit pas attention au fait que quelqu'un se trouvant contre le vent pourrait le percevoir sans que lui ne le détecte… Il s'épousseta doucement, faisant la grimace en voyant l'était lamentable de sa chemise et sursauta quand un petit oiseau vint se poser sur son épaule.


"Et bien… tu pourras te vanter de m'avoir fait peur…"

Il passa juste un doigt dans les petites plumes de l'animal et soupira. Où diable était il ???
Avatar de l’utilisateur
Alexei Sumeragi
Professeur d'arts plastiques
 
Messages: 36
Inscription: Mer 10 Sep 2008 10:56
Age du perso: 25 ans (d'apparence)
Humain ou Vampire: Vampire

Re: Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Vavila Anatoli le Dim 5 Juil 2009 21:03

Vavila s’en voulait depuis ce qui était arrivé à Erwan de ne pas s’investir plus dans la recherche des arrivants de 1800 à Istravel, en même temps, il était de garde cette nuit avec un élève en pleine crise d’asthme… Il n’aurait pu y aller, sans se faire capturer lui aussi certainement. Seulement, ce soir, il était sur place, se faufilant facilement entre les arbres de la forêt bien plus petite qu’avant d’Istravel. Il avait sentit la présence d’humains en nombre, ce qui signifiait qu’il s’agissait de l’armée, il se rappelait de certaines odeurs. Il y avait cependant une odeur qui sortait du lot. Celle d’un vampire qui ne connaissait certainement pas et qui devait être la personne venant de 1800 amené ici par le vortex ce soir. Il avait vu depuis la fenêtre de son appartement la manifestation surnaturelle de cette ouverture temporelle. Maintenant, habillé totalement de noir, pantalon court collant et débardeur simple, aucun risque d’être encombré. Il portait une arme puissante à laser au bas de son dos, puis une ceinture autour d’une de ses cuisses, comportant plusieurs poignards en argent, juste au cas où. Il n’avait pas pris ses armes plus puissantes contre les vampires… dont il fait parti.

L’argenté sauta avec agilité sur une branche d’un arbre sans faire le moindre bruit, sa vision lui permettant de tout bien discerner dans l’obscurité. Il avait vu la silhouette du vampire se dissimuler dans un buisson alors que des militaires passer avec leurs lampes de poche. Il se cacha davantage, en faisant attention à son ombre. Une fois que les humains furent partis, il réfléchit à comment aborder cet homme sûrement perdu sans l’effrayer. Ce dernier avait-il pris conscience qu’il était au même endroit malgré des différences anormales ? En tout cas, il se sentait plus en confiance en ne sentant plus tout ce monde par ici. Sauf lui qui était contre le vent ? Mais était-il le seul aussi ? En tout cas, il descendit silencieusement de l’arbre, provoquant l’envol d’un oiseau qui alla se poser justement sur l’épaule du brun aux cheveux détachés. Cette silhouette ne lui était pas inconnue, il le sentait, mais son odeur… elle ne lui disait absolument rien. Seulement, quand une voix s’éleva, son cœur aurait manqué un battement si celui-ci battait encore. Ses lèvres s’entrouvrirent doucement alors qu’il était surpris lui-même de se souvenir aussi bien du propriétaire d’une telle voix… Mais, était-ce… réellement possible ?


"A…"


Vavila se tut quand il sentit l’odeur d’humains se déplaçant vite. Certainement des militaires repassant avec une moto quand ils n’ont rien trouvé, juste au cas où… Il connaissait leur habitude et on pouvait déjà discerner le bruit de la moto. Ni une ni deux, il prit appui sur ses deux pieds, portant des bottes légères avec une simple boucle chacune. Il sauta en avant pour saisir le bras du brun qui devait se demander ce qu’était ce bruit et cette vitesse anormale pour des humains. Eviter tout combat… voilà ce qu’il avait en tête quand il entraîna Alexei avec lui en un roulé boulé dans le même buisson où il se trouvait précédemment et il plaça en une seconde sa main sur la bouche du russe pour qu’il reste silencieux, sans se soucier de la douleur dans son dos, tenant fermement à ses côtés, usant de sa force de vampire. Il murmura alors très doucement.

"Pas un bruit…"


Il fixa le chemin prés du buisson, évitant de regarder Alexei. Il fallait qu’il agisse comme si c’était quelqu’un d’autre, ne surtout pas se poser de questions, rester imperturbable à tout prix. Un faisceau lumineux apparut alors, le bruit de la moto devenant bien plus fort et peu après, cette dernière passa avec deux militaires qui ne les repérèrent pas, malgré leurs jumelles. Satané véhicule passe partout. Cependant, il ne relâcha Alexei qu’une fois qu’il fut sûr de ne plus discerner de bruits louches ni d’odeurs d’humains inconnus de l’école dans le coin. Ses mains quittèrent lentement le brun, comme si ce geste était douloureux. Mais en réalité, ce qui l’était, c’était… de voir Alexei, ce qu’il aurait jamais cru possible. Capturé par le vortex, hein ? Il ferma les yeux en se massant une tempe, se redressant du buisson, passant machinalement ses mains derrière son dos et sur sa cuisse pour vérifier qu’il n’avait rien perdu. Il s’humecta les lèvres, nerveux, mais son visage e montrait rien d’autre… bien plus froid qu’il y a 300 ans.

"Qui aurait cru qu’on se reverrait……Alexei"

Prénom prononcé d'un ton si neutre... mais si difficilement en réalité....Vavila prit conscience qu’Alexei devait avoir plein de questions sans se soucier déjà de sa tenue et des quelques petits changements notables chez lui pour qui le connaissait bien avant. Puis son odeur…. Il posa alors pour la première fois ses yeux violines bien moins brillants qu’auparavant sur le brun.

"Suis-moi… Je vais t’amener en sécurité à l’école… les questions, c’est pour plus tard."

Il aurait pu tendre la main comme il le faisait avec d’autres, mais il ne le fit pas.
Avatar de l’utilisateur
Vavila Anatoli
Infirmier / rebelle
 
Messages: 58
Inscription: Dim 29 Juin 2008 15:45
Age du perso: 26 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Alexei?

Re: Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Alexei Sumeragi le Dim 19 Juil 2009 18:55

Les humains n'étaient plus ce qu'ils étaient avant qu'il ne soit attaqué par cette lumière aveuglante. Comment pouvaient ils éclairer autant la forêt en pleine nuit sans être les plus vils des démons ? Où diable était il ? Le manoir ne pouvait être qu'une illusion crée par son esprit perturbé peut être afin de se rassurer et de ce dire que l'enfer n'était peut être pas pour lui ?
Toujours est il, qu'Alexei resta bien caché dans son buisson quand les militaires se mirent à fouiller la forêt et qu'il ne bougea pas d'un cheveux même quand l'un d'entre eux passa juste à côté de lui. A bien le regarder, cet homme n'avait pas l'air démoniaque mais qui savait quelle forme pouvait prendre le "malin" pour lui nuire et surtout le mettre en confiance afin de le pousser à se révéler. Il suivit donc des yeux l'étrange ballet des lumières et quand il n'en aperçu plus aucune et que le vent ne lui apporta plus d'odeur humain, Alexei se décida de sortir de son buisson.

Il eut un soupir en voyant l'état pitoyable dans lequel il venait de se mettre et se demanda fugacement s'il trouverait ici de quoi ce couvrir et s'habiller convenablement… Peut être que sa punition commencerait par le couvrir de ridicule en ne le laissant s'habiller que comme un gueux. Un oiseau se posant sur son épaule le tira de ses pensées, le faisant bien sursauter pour le coup, et il fut tout de même un brin rassurer de voir quelque chose d'inoffensif à porter de main. Au moins ça il connaissait et il ne semblait pas être doté de pouvoirs étranges… Câlinant son ami ailé, il ne fit pas attention au bruit sourd que produisit Vavila en descendant de son arbre, par contre la voix puis ensuite les odeurs multiples des humains de tout à l'heure se déplaçant à une vitesse impossible pour eux lui fit avoir la chair de poule et il se figea, provoquant l'envol de son compagnon à plumes angoissé par la panique qui devait se déverser par tout les pores de sa peau.

Il rouvrit cependant grand les yeux quand il se retrouva repousser dans son cher buisson et fixa sans comprendre le vampire qui venait de l'y plaquer, le contraignant au silence et à l'immobilité. Ca alors ! Voilà que maintenant il avait des hallucinations. Ce visage, ces traits et ces yeux, il les connaissait par cœur, mais ils n'appartenaient pas à cette odeur. Son cher prince était humain, pas quelqu'un comme lui… Serait il possible que ce dernier ait un sosie…?? Ce serait quand même surprenant que tout les petits détails qu'il avait pu peindre chez celui qu'il connaissait si bien se retrouve chez un autre… A moins que là encore cela était une manifestation des démons pour le mettre en confiance et faire de lui ce que bon leur semblait. Mais alors pourquoi le sauver des démons de lumière ? Y avait il une guerre entre eux ? Il ne comprenait vraiment plus rien et avait l'impression que son cerveau était en train de pédaler à fond pour l'entraîner vers des idées plus saugrenues les unes que les autres. Il allait falloir qu'il se calme et qu'il réfléchisse convenablement parce que là, sa santé mentale était en péril !

Toujours figé et le regard n'ayant pas quitté un instant Vavila, il mit un temps avant de se rendre compte que ce dernier s'était relevé et qu'ils étaient à présent seuls, sans plus aucun humain bizarre aux alentours. Il passa de longues secondes à contempler la tenue plus qu'étrange que ce dernier portait… Etait ce une nouvelle mode ? Si oui, de quel pays pouvait elle bien venir ? Parce que ce genre de vêtements ne devait pas se porter partout et surtout ne devait servir que lors d'évènement bien spéciaux étant donné le manque d'amplitude du haut comme du bas…
Alexei fronça les sourcils quand la voix familière l'appela par son prénom et il n'eut alors plus aucun doute sur l'identité de son interlocuteur. Hormis le fait qu'il soit vampire, tout le lui indiquait comme étant son prince. Il en vint donc à se demander combien de temps il avait pu être absent et ce qui avait bien pu se passer pour que Vavila devienne vampire… Il n'avait pas du avoir le choix et il espérait sincèrement qu'il n'avait pas du le subir comme lui l'avait subit…

Il entrouvrit les lèvres afin de prononcer ses premiers mots, se trouvant idiot de rester muet comme une carpe devant celui qu'il aurait eu honte de recroiser si les circonstances avaient été différentes, mais ne dit rien quand Vavila lui demanda de le suivre sans poser de questions. Il y avait quelque chose dans sa voix qui lui indiquait que ce dernier n'était pas près de lui pardonner – lui pensant bien sur à l'événement de la bête dans son appartement – et il se releva donc en silence, enlevant succinctement les brindilles prises dans ses cheveux et ses vêtements… du moins ce qui en restait. Alexei posa ensuite son regard sur le manoir et fronça les sourcils en remarquant les changements assez surprenant de certaines parties.


"…. Qu'est il arrivé à cet endroit….? Et… que vous est il arrivé Vavila pour que vous soyez devenu… vampire ?"

Que le mot était difficile à prononcer… Vampire était comme abomination pour lui même s'il reconnaissait que certain l'était moins que d'autre. Mais pourquoi endurer un tel calvaire alors que la vie humaine était quand même nettement mieux que celle vampirique ??
Avatar de l’utilisateur
Alexei Sumeragi
Professeur d'arts plastiques
 
Messages: 36
Inscription: Mer 10 Sep 2008 10:56
Age du perso: 25 ans (d'apparence)
Humain ou Vampire: Vampire

Re: Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Vavila Anatoli le Sam 25 Juil 2009 15:25

Quelle surprise inattendue pour Vavila quand il découvrit l’identité de la pauvre victime du vortex recherchée par les soldats présents à ce moment-là…Et dire qu’il était parfaitement incapable de dire si cette surprise était bonne ou mauvaise, pensant tout d’abord à la situation pour ne pas prononcer son prénom en entier. Les soldats revenaient, et cette fois, avec un moyen de locomotion. Il agit donc au plus vite pour plaquer dans le buisson sans douceur le brun, et en se moquant bien des désagréments occasionnés à sa tenue, déchirant son haut aux bras et aux ventres, ainsi que son pantalon à une cuisse. Mais il resta parfaitement de marbre pour imposer le silence à Alexei, ne cherchant pas à savoir s’il l’avait reconnu ou pas, pour le moment, il surveillait le passage des soldats, attendant que ces derniers disparaissent. Le brun avait eut droit juste à quelques mots pour qu’il ne panique pas non plus, pour être comme ignoré par la suite. C’était étrange, malgré tout ce temps, le revoir le surprenait et…le dérangeait, oui, c’était sûrement ça… Il aurait dû être totalement indifférent en croisant à nouveau ce visage…

L’infirmier se renferma alors d’autant plus sur lui-même, à défaut d’une totale indifférence, une expression neutre et même froide pris place sur son visage. Il finit par relâcher Alexei une fois certain de l’absence de danger, se relevant en laissant le brun faire ce qu’il voulait. Il paraissait si calme à vérifier qu’il avait encore tout sur lui, soulageant un peu son dos, alors qu’à l’intérieur de lui, il sentait venir une ébullition qu’il n’avait pas ressentie depuis un moment sans aucune raison visible. La gorge sèche, il s’humecta les lèvres, seule trace de sa nervosité, alors qu’il sous-entendit la disparition et le temps sans aucune trace du brun, mais ses mots pouvaient aussi bien signifier autre chose. Paroles qui brisèrent le silence et lui permirent de se sentir un peu plus à l’aise pour se rendre compte de certains détails. Alexei était aussi tout comme les autres victimes de 1800….. Certainement complètement perdu dans ce monde méconnaissable et pourtant qui était le même de toute évidence…. Et aussi à se poser plein de questions sur son propre changement, il pouvait presque deviner ces fameuses questions en observant un instant le peintre, avant de lui dire de le suivre sans poser de questions, ni tendre la main et aucun signe en une invitation amicale…

Vavila se détourna, pour commencer à marcher, alors qu’Alexei se relevait et pensait à s’épousseter. Lui avait encore des brindilles sur lui, mais apparemment, il n’était plus à être comme auparavant, tellement soigneux de son apparence qu’il n’y avait jamais un défaut dans sa tenue. Par contre, il allait obligatoirement prendre une douche en rentrant, à cause de ce tour dans un buisson. Il posa un instant son regard sur le peintre quand celui-ci ne put s’empêcher de poser des questions en discernant dorénavant le manoir, mais il se passa de répondre pendant une minute, juste le temps d’arriver en fait devant la nouvelle porte d’entrée du manoir qui ne ressemblait en rien à l’ancienne. Il se tourna devant les portes de verre qui s’ouvrirent derrière lui, plongeant un regard des plus durs dans celui d’Alexei, un regard qui n’était sûrement pas agréable à vrai dire. Il faut dire que de poser de suite une question sur sa condition de vampire lui rappelait bien des choses, plutôt déplaisantes, sur ce que pense le brun des êtres de la nuit. Pour lui, son vis-à-vis désirait savoir en quelque sorte pourquoi il avait succomber au « démon »…. Dire qu’Alexei en avait été la principale cause…. Encore quelques secondes de silence avant que sa voix ne s’élève à nouveau d’un ton glacial à souhait.


"Je te dégoûte, n’est-ce pas ? Rien que ta difficulté à le dire le démontre… Je n’ai pas besoin alors de m’embêter à t’expliquer le pourquoi puisque tu ne l’accepteras pas… Autant que tu saches plutôt le pourquoi du changement des lieux, plus important, non ?"

Il faisait comprendre qu’il n’allait pas parler de lui, de ces changements chez lui… Oh quand il avait demandé à Jun de le transformer, il avait espoir de retrouver encore Alexei, de combler cette douleur, et aussi l’espoir de lui faire entendre raison pour accepter le fait qu’il soit vampire. Mais après tout ce temps, maintenant, c’était différent, fort logique en somme….Il se saisit d’un des poignets du brun sans la moindre douceur pour le faire entrer à sa suite, les portes de verre se fermant derrière eux pour commencer à lui expliquer sans se soucier du choc à occasionner, comme si ses souvenirs qui lui revenaient le rendaient fort rancunier pour se venger de cette façon. Le hall n’avait rien d’ancien, des murs blancs aux reflets bleus, un sol bleu foncé, un grand écran informatif, des escalators devant eux, il prit la direction tout en parlant de l’infirmerie, à droite des escalators.

"Tu as été capturé dans un étrange phénomène lumineux n’est-ce pas ? Il s’agit en fait d’une sorte de couloir étrange qui aspire une personne, en dix minutes, pour la rejeter 300 ans plus tard… ce couloir t’as donc fait passer 300 ans en dix minutes… Nous ne sommes plus en 1800 mais en 2100 dans un monde moderne où tout ce que tu connaissais est totalement dépassé…"

Vavila se rappela de l’élève dans l’infirmerie et s’arrêta du coup devant les portes vitrées avec « infirmerie d’inscrit dessus », se disant qu’il allait devoir gérer un temps Alexei et l’élève le temps d’envoyer le dernier dans sa chambre.
Avatar de l’utilisateur
Vavila Anatoli
Infirmier / rebelle
 
Messages: 58
Inscription: Dim 29 Juin 2008 15:45
Age du perso: 26 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Alexei?

Re: Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Alexei Sumeragi le Ven 14 Aoû 2009 17:33

Se trouver face à face avec un Vavila vampire fut un choc pour le pauvre Alexei. Lui qui avait quitté un prince en piteux état ne s’attendait pas du tout à le retrouver peu de temps après aussi différent. Il faut dire aussi que l’attitude de ce dernier le déstabilisait quelque peu et il en venait même à se demander s’il n’était pas face à un sosie de son cher prince plutôt que son prince lui-même. Mais son regard de peintre n’était pas dupe, bien que des années se soient écoulées les traits unique de son visage étaient les mêmes que ceux qu’il avait pu peindre auparavant. L’homme si froid devant lui était donc bel et bien Vavila et une fois qu’il eut accepter ce fait il ne pu s’empêcher de poser LA question qui lui brûlait les lèvres… LA question qu’il n’aurait jamais du poser ainsi d’ailleurs mais ça il s’en rendit compte peu de temps après…
N’obtenant aucune réponse en premier lieu, il suivit l’argenté en silence, se demandant ce qu’il avait pu dire de si désobligeant pour s’heurté à un mur de silence, puis il en vint à penser que cela devait avoir un lien avec ce qu’il lui avait fait subir, inconscient que 300 années avaient pu s’écouler entre les deux évènements. Il laissa son regard erré sur cet homme qu’il pensait connaître et fut surpris de ne pas le voir enlever les brindilles disgracieuses ornant sa tenue étrange… A bien y regarder d’ailleurs jamais il n’aurait pensé Vavila capable de porter… ça… C’était tout de même bien vulgaire d’afficher ainsi son corps. Bien sur, il se garda bien de le dire à son vis-à-vis, déjà que ce dernier était en colère il n’allait pas rajouter de l’huile sur le feu à dire que sa tenue n’était, à ses yeux, pas correcte… Et puis, peut être se trompait il aussi… Tout semblait étrange dans le coin et au fond peut être que cette tenue allait avec les autres étrangetés.

Quand enfin il détacha ses yeux du dos de son prince, ce fut pour les poser sur la porte d’entrée du manoir. Là, Alexei se figea et se transforma en véritable poisson, écarquillant les yeux devant les portes vitrées et se laissant même aller jusqu’à ouvrir légèrement la bouche de surprise. Il devait donner un spectacle bien comique à quiconque pourrait le voir… mais cela ne sembla pas faire rire du tout Vavila et il accueillit ses paroles comme une douche des plus glacées, se raidissant pour lui offrir un regard beaucoup plus méfiant.
Comment le contredire maintenant ? Le dégoûter n’était pas le terme adéquat mais comment lui expliquer, vu ce qu’il connaissait de lui, qu’il n’arrivait pas à comprendre tout simplement ce qui avait pu le pousser à devenir ainsi ? Peut être avait il une bonne raison… non pas peut être, il avait sûrement une bonne raison, il ne pouvait pas en être autrement, Vavila était trop sensé pour emprunter une route aussi obscure sans bonne raison. Mais il était si froid avec lui qu’il n’osa pas insister pour savoir laquelle. Il se trouva juste chagriné que son cher prince puisse penser qu’il ne voudrait pas savoir sous peine de ne pas l’accepter. Le pensait il aussi obtus d’esprit ? Il faut dire aussi qu’il lui avait offert un spectacle bien pitoyable depuis qu’il lui avait révélé ce qu’il était vraiment…

Alexei manqua de peu de se casser la figure quand Vavila se saisit de son poignet pour le tirer à l’intérieur et il ne pu s’empêcher là encore de faire le rapprochement entre le moment où ils s’étaient revus à la roseraie et où il l’avait tirer lui aussi à l’intérieur et cet instant. Il en aurait presque sourit si seulement l’aura glaciale de ce dernier ne l’enveloppait pas autant. Il n’offrit ensuite aucune résistance à son avancé, se laissant guider comme un petit enfant, regardant craintif toutes ces choses qu’il ne connaissait pas et qu’il aurait été bien en peine d’imaginer, et il essaya ensuite de se montrer attentif quand la voix de l’infirmier s’éleva dans le hall.
Il en arrivait pas à croire ses oreilles. 300 ans !! 300 ans s’étaient écoulés et il n’en avait vécu aucun… S’il comprenait bien, l’histoire avait avancé sans lui, le voyant disparaître un soir de 1800 pour le voir réapparaître en 2100. Rien que ce chiffre lui était inconcevable. Peut être ne s’était il pas imaginé vivre aussi longtemps… voir de ses yeux ce que le futur lui réservait. Et à bien y penser maintenant qu’il y était, il voulait de tout cœur revenir à ce fameux soir de 1800 et ne jamais quitter son appartement pour sortir se rafraîchir les idées. Il préfèrerait même affronter le courroux de Vavila après ce qu’il lui avait fait dans son appartement, plutôt que de se retrouver face à lui, 300 ans plus tard, après qu’il ait pu penser qu’il ait pu fuir pour ne jamais le revoir… Il était lâche mais tout de même pas à ce point.

Arriver devant l’infirmerie, son esprit ayant déjà fait un bon nombre de scénario sur ce qu’avait pu penser Vavila, il consentit enfin à desserrer les lèvres pour parler. Sa voix n’était pas aussi posée et calme que ce qu’il aurait voulu, mais au moins ne se montrait il pas muet. Cela atténuerait peut être la colère froide de son vis-à-vis… du moins s’il ne commettait pas de bourde dans ses paroles.


"Vavila… Je suis désolé… " *allez Alexei reprend toi, lui dire que tu es désolé ne va pas atténuer sa colère !!* "Je veux dire… désolé que vous ayez pu croire que votre nouveau statut puisse me dégoûter, je suis juste surpris… cela est si soudain.." *Voila qui est mieux, ne lui parle pas de la nuit dans ton appartement, ce n’est pas le moment et il vaut mieux attendre qu’il soit plus ouvert pour ça… et puis peut être a-t-il oublier ce qui a pu se passer là bas. 300 ans c’est long…* "Il y a des vampires très bien et je pense que vous en faite parti… " *Mouais… bof… ça c’était très maladroit et pas fin du tout… * " Il ne peut après tout pas en être autrement… vous si…" *Crétin !!! Tu allais dire pur et tu sais qu’il n’aime pas ce terme !! Trouve autre chose !!* "… compréhensif et ouvert envers les autres…"*Bon… tu te ridiculises… vaut mieux que tu te taise plutôt que de t’enfoncer encore plus…*

Et cette petite voix dans sa tête avait certainement raison… Il avait très certainement l’air d’un crétin fini et il valait mieux arrêter les dégats maintenant avant qu’il ne soit trop tard. Autant revenir sur l’endroit plutôt que de s’aventurer sur ce chemin plus que dangereux que représentait la condition de vampire de Vavila. Il détourna donc les yeux et reprit la parole avant que des mots plus que blessant ne soit prononcés.

… Y a-t-il eut d’autres personnes qui ont été transporté ainsi ? Vous semblez bien connaître ce phénomène… est ce parce que vous avez vécu la même expérience ou parce que vous avez vécu ces 300 années pour découvrir que cela était possible ?

Il ne savait pas vraiment quelle réponse le rassurerait le plus, mais il fallait bien briser légèrement l’épaisse glace semblant s’être établie entre eux.
Avatar de l’utilisateur
Alexei Sumeragi
Professeur d'arts plastiques
 
Messages: 36
Inscription: Mer 10 Sep 2008 10:56
Age du perso: 25 ans (d'apparence)
Humain ou Vampire: Vampire

Re: Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Vavila Anatoli le Sam 5 Sep 2009 16:31

Vavila ne semblait pas désirer faire traîner les choses davantage ici, dans la forêt, comme pour couper court à un moment de retrouvailles qui aurait pu être plus joyeux. Il fit ainsi rapidement comprendre qu’il était temps de se diriger vers l’école, qui était un excellent abri pour ceux amenés par le vortex, puis qui sait, les militaires pouvaient être capable de revenir, mais il en doutait. Ils avaient fait une bonne prise il y a peu, même si celle-ci leur a échappée. Maintenant, c’était Alexeï, posant des questions et découvrant un monde totalement changé pour lui…. Dont l’infirmier en personne, si froid et si peu amical, ce dernier ressentait un ressentiment accumulé durant toutes ces années le contrôlait principalement, l’aidant à garder ainsi son « masque » devant bien du monde, malgré son trouble pourtant évident. Et voilà que le thème « tabou », enfin c’était ce qu’il pensait à cause du peintre, fut aborder… Comment, pourquoi était-il un vampire maintenant ? Oh il se souvenait fort bien à force de ruminer ses souvenirs l’avis qu’avait le brun sur les êtres de la nuit. Il décida donc dans un premier temps de ne rien dire, sachant ô combien le silence, l’incompréhension et l’ignorance pouvaient être détestables. Il continua donc son chemin jusqu’à l’école, ne prévenant pas non plus trop des changements Alexei.

Ce n’est qu’une fois devant les portes de l’école s’ouvrant toute seules que l’argenté fit face au brun, faisant comme si l’expression fort surprise de son vis-à-vis n’avait jamais été sur son visage, et il lui répondit, certes en retard. Autant dire que ses mots expliquaient le pourquoi de tout ce temps, cassants et froids, de quoi mettre un terme à la discussion sur ce sujet avec réussite. Etrangement, ces mots semblèrent faire plus d’effets sur Alexei qui se raidit et l’observa par la suite par méfiance. Un semblant de sourire amer menaça de sortir de la barrière épaisse qu’imposait l’infirmier entre lui et le peintre, mais il sut le retenir. Cette méfiance… Etait-ce parce qu’il était un vampire, et que le brun le pensait capable des pires atrocités envers les humains ? Inutile d’y penser pour le moment, il y aurait de quoi se disputer, en dehors de cette tension palpable existante déjà. Il prit à nouveau la décision de passer à autre chose, et n’allant pas jusqu’à craindre un quelconque contact physique, il s’empara du poignet de son vis-à-vis pour le faire entrer, comme si celui-ci serait sujet à refuser d’avancer. Il ne songea pas un instant à la différence que pouvait ressentir Alexei, la température différente de sa peau, sa force plus grande mais maîtrisée.

Vavila traversa le hall à l’opposé de l’ancien de 1800, profitant du manque de réactions du brun qui se laissait entraîner docilement. Il estima alors temps de donner une explication sur la différence entre ces deux mondes, sur ce changement. Il commença par une question qui était plutôt une affirmation en fait. Il révéla ainsi à Alexei qu’il avait fait un bon dans le temps de 300 ans, sans détour, et donc, pouvant provoquer un sacré choc. Est-ce que le brun allait dire que c’était une plaisanterie ? Il s’y attendait en tout cas, continuant son chemin, évitant de se retourner, comme par crainte de voir l’expression du brun suite à ses paroles malgré tout. Arrivant devant les portes de l’infirmerie, il réalisa qu’il y avait laissé un élève il y a peu, mais bon, celui-ci pouvait déjà retourner dans sa chambre. Il fallait juste qu’il évite qu’Alexei ne parle trop le temps de renvoyer donc l’élève. Mais voilà que le peintre prit la parole d’une voix mal assurée et il se figea un instant à ses mots, devenant une statue parfaite durant quelques secondes. Ses yeux se plissèrent, avec ses excuses et ses compliments, il avait l’impression que le brun tentait de lui graisser la patte. Et il avait dû mal à croire les paroles d’Alexei… Lui, un vampire bien ? Alors que le brun s’estime presque le mal en personne, alors qu’il serait le dernier à faire du mal à un humain ? Il se moquait de lui ? Puis, il n’était pas compréhensif à cet instant, il ne pouvait arriver à l’être, il le savait. Ravalant au fond sa fierté de ne pas pouvoir être réellement de glace, il jouait principalement sur son « masque ». Il songea même un instant à faire preuve de méchanceté mais il retint le rire à user à cette fin, son regard fusillant juste une seconde le pauvre peintre.

L’argenté ne dit rien alors qu’Alexei changeait de sujet, se rendant lui-même compte du danger à venir en retour s’il continuait sur sa lancée. Mais à vrai dire, qu’est-ce qui pourrait le calmer, là ? Pas grand-chose, à part parler ave Jun, ou même penser à Caïn pourrait l’adoucir plus ou moins avec ce que ce dernier avait vécu, avec l’honneur d’avoir cru jusqu’au bout en Erwan. Ses lèvres se pincèrent, en une pensée amère envers lui, qu’il fit s’ouvrir les portes de l’infirmerie, répondant à la question d’un ton toujours aussi froid. En tout cas, savoir que l’élève pouvait les entendre allait lui éviter certaines paroles trop personnelles.


"Je n’ai pas eut affaire au vortex, comme plusieurs d’entre nous, mais on verra ça plus tard, tu vas devoir rester ici le temps que je vois comment on peut t’organiser une nouvelle vie ici…."

Vavila fit comprendre qu’il avait vécu 300 ans mais aussi qu’il n’était pas le seul dans ce cas, sous-entendant une organisation mais il ne fit rien de plus. Aussi, ses paroles pouvaient aussi être interprétées comme un non désir du retour d’Alexei dans sa vie sous n’importe quelle forme. Ce n’était pas réellement le cas, et il ne désirait pas non plus l’inverse, c’était si soudain et troublant qu’il aurait plus tendance à fuir et garder cette vie dangereuse parfois mais contrôlée, sans risque pour ce qui était le plus douloureux chez lui. A savoir, son cœur. Ignorant toute réponse du brun, il s’avança directement vers l’élève pour sortir d’une poche de son pantacourt son mini-ordinateur portable, qui n’avait rien, malgré son roulé-boulé dans un buisson. Il y nota un résumé du pourquoi de la venue de l’élève et termina par une bonne conclusion.

"Je vois que vous allez mieux, Clarson, vous pouvez retourner dans votre chambre… Si vous éprouvez à nouveau des nausées, venez me voir demain, mais je pense que vous avez juste manger quelque chose de périmé."

L’infirmier adressa juste un petit sourire rassurant, presque imperceptible, alors que l’élève le remerciait tout joyeux, se relevant avant d’observer avec curiosité l’étrange personne, en tout cas, à ses yeux. Il ignora Alexei, s’adressant alors à l’argenté.

"Merci encore, Vavila-sama, en tout cas, je doute que ce soit au salon de thé de vos amis…. Et… Euh…. Bonne soirée messieurs…."

En sentant Vavila devenir bien glacial à son expression, l’élève préféra ne pas s’attarder en bavardage et s’empressa de sortir, poliment bien évidemment, jetant juste un dernier coup d’œil vers l’homme mettant de mauvaise humeur l’infirmier de toute évidence. Une fois les portes de l’infirmerie refermées, l’argenté soupira, agacé par la manie des jeunes avec le japonais, mais il suspectait l’influence de Jun et de son salon de thé connu dans la ville, et aussi à l’école. Il se retourna cependant rapidement vers Alexei, lui intimant le silence d’un geste de la main, au cas où, décidant d’appeler de suite pour se renseigner auprès du directeur de l’école si un logement était libre. Il le savait de sortie pour ne pas aller frapper à son appartement. Tapotant distraitement du pieds, usant du même appareil comme téléphone, il eut Matéo au téléphone, demandant directement si un appartement était libre pour un rescapé du vortex. Comme réponse, il apprit qu’il avait devoir faire office d’hôtel, grimaçant, malgré l’humour du directeur. Là, ça le dérangeait clairement de devoir loger chez lui Alexei, et il ne tarda pas à raccrocher, coupant court la discussion alors que Matéo demandait l’identité du rescapé.

"Bon................."
Avatar de l’utilisateur
Vavila Anatoli
Infirmier / rebelle
 
Messages: 58
Inscription: Dim 29 Juin 2008 15:45
Age du perso: 26 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Alexei?

Re: Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Alexei Sumeragi le Mar 16 Fév 2010 14:15

… Et si tout cela était un rêve ? En regardant le manoir si différent et si effrayant dans un sens étant donné les changements improbables pour lui qu'il comportait, il pourrait fort bien y croire. Cela serait une façon de se rassurer et aussi de fuir l'attitude glaciale de Vavila. Bien sur, Alexei en convenait qu'il avait de très bonnes raisons à cela mais il ne se sentait pas près à y faire face… Avait il d'ailleurs été près un jour à faire face à quoique ce soit ? Lui toujours si fuyant avait su si souvent contourner les remises en question que cela était devenu une seconde nature chez lui. Ne serait il pas temps qu'il affronte ses démons une bonne fois pour toute ? Vavila n'en valait il pas la peine ?
Il jeta un regard à l'infirmier alors que ce dernier s'adressait à un jeune homme tout en bidouillant un nouveau truc étrange. Qu'avait il dit avant ? Qu'il avait vécu 300 ans.. ?? Cela faisait alors de lui son aîné… Etrange de songer à cela alors qu'il l'avait connu enfant… En tout cas, une chose était sur, il semblait bien vivre son éternité… Avait il eut des soucis avec sa bête lui aussi ? Avait il vu toute l'horreur que cette dernière était capable de faire ou avait il eut un maître qui lui avait tout appris…? Et qui était cet homme ? Celui qui l'avait transformé ou était ce un vampire qui l'avait recueillit après ?? Il eut un pincement au cœur qu'il ne pu expliquer quand son esprit représenta Vavila dans les bras d'un autre et, comme à son habitude, refusa de croire que cela était purement et simplement de la jalousie.

Alexei posa un regard vague sur le jeune homme leur souhaitant une bonne soirée, faisant juste un léger signe de tête en réponse, pour reposer son regard sur Vavila, s'armant de courage pour pouvoir discuter avec ce nouveau prince bien glacial. Il se demanda d'ailleurs si c'était la meilleure chose à faire. Il avait la net impression de déranger plus qu'autre chose et que l'argenté serait très certainement mieux sans lui dans ses pattes.
Alors qu'il allait prendre congés, Vavila lui fit signe de se taire et il le regarda curieusement quand il commença à parler dans l'objet qu'il avait vu tout à l'heure comme si cette chose était doué d'une quelconque intelligence et quand il entendit une voix lui répondre, il ne pu s'empêcher de reculer de quelques pas, au cas où cela soit dangereux. Mais, bien que méfiant, il fit attention à la conversation étrange et quand il vit son prince plus qu'agacé de devoir l'héberger pour la nuit, il eut la confirmation – s'il lui en fallait une – qu'il n'était tout simplement pas le bienvenu dans la vie de cet homme. Pouvait il lui en vouloir ? Il en était le seul responsable…


" Vous n'avez pas à vous encombrer de ma présence Vavila. J'irais dormir aux écuries et demain matin je trouverai un endroit où me loger en ville…"

La perspective de devoir affronter ce nouveau monde seul ne l'enchantait guère. Le peu qu'il en avait vu était effrayant et il savait très bien qu'il n'était pas au bout de ses surprises. Il envisagea même de vivre dans la forêt, seul endroit qui ne devait, en théorie, pas trop changer en 300 ans, même s'il avait remarqué que la végétation était beaucoup moins drue aux alentours du manoir et qu'il était fort probable que ce ne soit pas le seul endroit dans ce cas.
Il songea alors à ses peintures qu'il avait laisser dans son appartement avant de partir en balade et il se demanda si ces dernières existaient encore et si elles avaient été vendues et éparpiller aux quatre coins du pays.


"Je me demandais, Vavila, est ce que mes effets personnels se trouvent encore ici ou sont ils devenus trop… anciens pour être conserver ? C'est que je tenais à certaine toiles et je me demandais si elles étaient entreposer quelque part… ici ?"

Le plic plic de l'eau du lac s'écoulant de ses vêtements lui fit réaliser qu'il était tout bonnement en train de salir le sol de l'infirmerie et il posa un regard désolé sur son prince. Encore une bourde, comme s'il avait besoins de ça… Bon que faire…? Déjà éviter d'aggraver son cas et ni d'une ni de deux enleva chemise et pantalon – n'oublions pas que monsieur n'est pas pudique pour un sou – et alla les tordre au dessus de l'évier, bac, de son point de vu, apparemment fait pour ça. La seule question qu'il se posa fut : "qu'est ce que pouvait bien être ce machin au dessus (robinet) ??".

"Par contre… auriez vous une serviette à me passer que je cesse de goutter sur votre plancher… " Regarde le dit plancher et fronce les sourcils. "… dallage ? Enfin vous voyez ce que je veux dire…"

Il se tourna à demi vers Vavila, espérant presque de croiser le regard amical qu'il avait toujours connu et attendit de voir quel sors ce dernier lui réservait.
Avatar de l’utilisateur
Alexei Sumeragi
Professeur d'arts plastiques
 
Messages: 36
Inscription: Mer 10 Sep 2008 10:56
Age du perso: 25 ans (d'apparence)
Humain ou Vampire: Vampire

Re: Un vampire perdu [PV Vavila]

Messagede Vavila Anatoli le Mar 9 Mar 2010 17:54

La suite Ici! ^.^
Avatar de l’utilisateur
Vavila Anatoli
Infirmier / rebelle
 
Messages: 58
Inscription: Dim 29 Juin 2008 15:45
Age du perso: 26 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Alexei?


Retourner vers Forêt et parc

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron