Matéo de Cévynet

Matéo de Cévynet

Messagede Matéo de Cévynet le Dim 29 Juin 2008 10:15

Nom : De Cévynet

Prénom : Matéo

Humain ou vampire : Humain

Age : 17 ans

Loisirs : Equitation, escrime, piano et pèche.

Orientation sexuelle : (Homo ou bi, puisqu’il n’y a que des garçons, à moins que vous ne vouliez faire un pauvre hétéro dans ce monde O.O ) Homosexuel

Nationalité : Français

Description physique : Matéo a une apparence sombre, s’opposant à son caractère. Il mesure 1m71 pour 55 kilos. Il a une silhouette élancée, fine et musclée, il respire la santé et une pratique de sport, tout en gardant un côté efféminé dans son apparence, certainement à cause de son visage et des courbes de son corps. Ses cheveux sont mi-longs, dégradés, bien dessinés et surtout d’une couleur surprenante, d’un bleu foncé en deux teintes, le reflet de la lumière éclaircissant ses mèches du dessus. Ses yeux sont accordés à sa chevelure, sauf qu’ils sont plus d’un bleu saphir profond et ensorcelant, des yeux en amande fins et séduisants, ses cils étant longs. Son nez est fin et légèrement retroussé, ses lèvres pulpeuses comme celles d’une femme. Son visage est d’un ovale à peine anguleux, terminant par un menton sensiblement rebondi. Sa peau est pâle, mais elle semble plus tirée sur le jaune que sur le rose, en tout cas, elle fait ressortir le côté sombre de sa chevelure. Ses hanches sont bien marquées, ses fesses rebondies et tentatrices, ses jambes galbées. Il est tel un jeune apollon de la nuit, même s’il ne se met pas en valeur avec ses habits et qu’il n’est pas non plus un grand Don Juan. Le jeune Matéo porte souvent des vêtements amples, aimant se sentir à l’aise, pas trop serré, et surtout, sentir la présence d’un tissu sur lui dans ses mouvements. D’ailleurs, son frère lui a offert une tenue étrangère, japonaise, pays où un de ses domestiques est allé. Les jours banals, il porte donc un superbe kimono principalement d’un ton bleu nuit, et avec des dessins en fil d’or, accompagné de sur manches rouges au niveau des poignets. Il porte au bras gauche un bracelet japonais, et il a un tatouage rouge dessiné sur sa main, récent, fait pendant son voyage. C’est ainsi que vous le verrez habillé, en dehors de jours particuliers, de cérémonies et des cours. Lors de ces moments précis, il porte en général un pantalon noir, une chemise d’époque beige ample, avec une veste noire, de qualité, mais simple. Il a un collier qu’il porte toujours caché sous son haut, avec une émeraude taillée en losange, il a aussi la bague de son père, marque de son rang de comte, qu’il porte à sa main droite, à son index. Dernier détail, il a une fine cicatrice en U dans son dos, sur son omoplate gauche.

Description psychologique : Matéo, comme la plupart des gens, a des qualités et des défauts. Commençons par ses qualités. Il est quelqu’un de passionné dans ce qu’il fait, il aime la nature, la vie en elle-même, il a un don pour ressentir la beauté et la respecter. Il voit toujours les gens d’une façon positive avant de les connaître, et son avis reste le même ou change en faisant leur connaissance. Il est solidaire, tolérant, et très souvent de bonne humeur, il est très espiègle et aime taquiner tout le monde. C’est un optimiste, sans être trop naïf, il n’est pas ignorant et il a une bonne intelligence. Cependant, à certain moment, il peut faire preuve de naïveté. Le jeune homme est extraverti, sociable, souriant, une vraie tomate sur patte à la moindre émotion, de nature innocente, il a un petit don pour la diplomatie et aider à une réconciliation entre deux personnes.
Mais il a bien des défauts. Le premier, c’est un peureux, sans aucun doute, et c’est quand il est soumis à une grande peur qu’il peut se montrer naïf et idiot, perdant ses moyens. Cependant, si jamais un déclic se fait en lui, il peut se montrer courageux et faire quelque chose de téméraire pour venir en aide à quelqu’un, par exemple, ce n’est arrivé qu’une fois, pour sauver de la noyade une petite fille. Autrement, il est très possessif, très jaloux et assez susceptible, étant boudeur à la moindre remarque, même si ça ne dure pas longtemps, mais il peut aussi avoir des réactions vives, selon ce qui lui ait reproché. Ça fait aussi parti de son côté passionné. Il peut être un peu trop bruyant aussi, malgré son éducation, il a tendance à bailler ouvertement, et à ne pas se faire discret, ni se retenir de rire clairement. Son deuxième défaut, c’est qu’il a une trop grande curiosité, posant souvent plein de questions, même s’il peut adopter l’effet inverse et ne rien vouloir savoir quand c’était quelque chose qui lui faisait peur. Pour finir, il ne sait pas se faire oublier, s’il vous agace, mais que vous ne lui faîtes pas peur, il ne vous laissera pas en paix, têtu, il dit toujours ce qu’il pense, franc, et il ne sait pas lâcher le morceau tant qu’il n’est pas effrayé.

Autre (toutes particularités à faire ressortir de votre personnage) : C’est un excellent escrimeur en loisir, en vrai combat, c’est tout autre chose. Il est gourmand et peut manger autant qu’il veut, il ne grossira pas. C’est quelqu’un de fidèle, même si, tant qu’il n’est pas fou amoureux, il peut confondre grande amitié et amour. Il a la cicatrice en U d’une morsure d’un chien au niveau de son omoplate gauche, il a aussi un tatouage rouge sur sa main droite. Il aime énormément sortir en temps pluvieux, orageux, ou venteux, sans savoir pourquoi.

Histoire : Matéo est né d’un père français, le Comte de Cévynet, et d’une mère irlandaise, venue en tant que baronne en Fra nce. Il n’a jamais connu sa mère, car, cette dernière, de constitution fragile, est morte en donnant la vie à son deuxième fils. Ainsi, il était le plus jeune des deux fils du Comte, son frère ayant dix ans de plus que lui, il ne le côtoya qu’en étant enfant. Ils ne furent donc pas complice, l’aîné se montrant bien protecteur pour son petit frère qui l’embêtait souvent et voulait lui ressembler absolument pour avoir droit à la fierté et reconnaissance de leur père. Chose qu’il ne réussit jamais à avoir réellement, son paternel étant très stricte, même s’il ne l’ignorait pas pour autant. Cependant, entendre son père émettre des regrets sur les capacités de son deuxième fils déprimait un peu ce dernier, mais pas pour longtemps. Même si le jeune Matéo n’était pas aussi intelligent, subtile et impeccable dans son comportement que son aîné, il avait de bonnes capacités, et une grande humanité, plus que les autres Cévynet. D’ailleurs, il était plus souvent à parler et à passer du temps avec les domestiques qu’avec son père qui était le plus souvent à des rendez-vous, des soirées ou dans son bureau, une fois son premier fils partit habiter dans un autre manoir de la famille avec sa récente épouse, détesté par le Comte, car le chien de cette dernière avait mordu dans le dos un jeune Matéo. C’est comme ça, qu’il s’entendit particulièrement bien avec Séraphin, le fils de la gouvernante, un blond calme et rêveur. Ils devinrent rapidement inséparables malgré leurs différents niveaux sociaux. Matéo se démontra avoir un don pour l’escrime, ayant droit à un maître d’arme, mais dès que cela sortait du loisir et qu’il s’agissait de blesser ou de tuer l’adversaire, il ne fallait plus compter sur lui. C’est ainsi, une après midi d’entraînement, Séraphin rêvant assis par terre contre un arbre, Matéo combattant contre son maître d’arme, qu’ils ne virent pas un chien enragé s’approcher d’eux. La bête bondit sur l’homme qui enseignait le jeune noble, qui avait 13 ans à cette époque, lui mordant férocement le bras pour le faire tomber à terre. Séraphin et Matéo hurlèrent, le premier allant prévenir les autres domestiques, tandis que le deuxième, épée à la main, resta figé de peur et de stupeur devant la scène, le chien mordant le visage de son maître d’arme qui n’arrivait pas à s’en débarrasser. Il aurait pu tuer la bête qui ne faisait pas attention à lui, il en avait les moyens, mais il était tellement effrayé qu’il était incapable de bouger. Ce fut un valet de chambre qui tira sur le chien avec un fusil. L’homme atrocement blessé fut amené d’urgence chez un docteur d’époque, tandis que Matéo, dans le bureau de son père, se fit sévèrement réprimandé pour son manque de réaction, pour sa faiblesse. Ce dernier retourna ensuite dans sa chambre, en pleurs, accompagné par Séraphin qui essayait de le réconforter, acceptant de rester la nuit avec son ami, hanté par les images du visage défiguré du maître d’arme, et par les paroles blessantes de son père.
Cette nuit ne fut pas la dernière, personne ne disait rien à ce que les deux jeunes adolescents soient très complices et dorment parfois ensembles, tout le monde dans la demeure les qualifiait comme étant des frères. Mais au fil du temps, leur relation se fit plus complexe, Séraphin n’appréciant guère de voir les jeunes filles nobles, venant parfois à des réceptions avec leurs parents au manoir des Cévynet, tourner autour du fils du Comte. De même, Matéo se montrait très possessif, au point d’envier les quelques autres rares amis du fils de la gouvernante. Mais ce n’était que des détails que personne ne remarquait. Le jeune noble fêta ses 15 ans dans le plus grand bonheur, et, ayant droit pour l’occasion à un beau cheval noir intrépide en cadeau, il décida de faire une promenade seul, prés des rives du fleuve non loin de la demeure. Le Comte demanda à deux valets de le suivre de loin, car, il avait toujours peur qu’il arrive quelque chose à son fils, même s’il ne le montrait jamais à ce dernier. Et il eut bien fait, mais pas spécialement pour Matéo. Ce dernier chevauchait donc prés du fleuve, quand il vit une personne dans l’eau, une petite fille d’à peine 6 ans qui était en train de se noyer dans les remous. Encore une fois, la peur et l’effroi l’immobilisèrent, mais, était-ce à cause du regard implorant et des cris déchirants de la petite face à une mort certaine se rapprochant de plus en plus, ou encore le fait qu’il ait grandit, un déclic se fit en lui. Sans réfléchir, il sauta du cheval pour plonger dans les eaux mouvementées du fleuve. Heureusement, il était bon nageur et n’était pas faible grâce à de la pratique de sport. Sinon, lui aussi se serait noyé sans aucun doute. C’est suite à de grands efforts, plusieurs peurs d’être emporté avec la jeune fille dans ses bras, qu’il revint sur la rive, déposant l’enfant sur le sol, reprenant son souffle, tremblant de la tête aux pieds à cause de l’eau glaciale. Les deux valets vinrent à leur secours pour les ramener au manoir. La jeune fille fut ramenée à ses parents dans le village, tandis que Matéo se retrouvait dans sa chambre, avec une bonne couverture autour de lui et un bol de thé chaud, son père ayant montré pour la première fois une certaine fierté envers son fils, décidant de le laisser seul, avec Séraphin étant chargé de veiller à ce que le jeune noble ne manque de rien et ne tombe surtout pas malade. Ce dernier demanda à son ami de lui raconter tout à nouveau, l’entourant de ses bras pour le réchauffer un peu plus. Aucun des deux ne sut comment les choses s’étaient faîtes, mais ils étaient à s’embrasser peu après, timidement, puis d’autres baisers plus assurés. Ils s’endormirent dans les bras l’un de l’autre sur le lit. C’était le début d’un changement dans leur relation, changement qui ne devait pas être deviné par le père de Matéo, celui ne supporterait pas de savoir que son fils était homosexuel. Car il n’avait jamais été intéressé par les filles, et puis, à l’âge de ses 16 ans, ses hormones commencèrent à se manifester, et ne réagissait qu’envers les hommes, ou plus précisément Séraphin, qui était le seul qu’il voyait en privé. C’est avec lui qu’il connut sa première expérience, perdant son pucelage, une nuit où il était malade, fiévreux et que son père n’était pas là, cette nuit où il laissa ses instincts dominés plutôt que ses sentiments et pensées. Ils se contentaient de baisers volés, ne semblant pas se décider entre une grande amitié ou de l’amour. Mais en tout cas, tout allait pour le mieux, le fils de la gouvernante devant accompagné le jeune noble quand il irait avec son père à l’école irlandaise créée par ce dernier.
Cependant, ça ne se finit pas ainsi. Le Comte avait organisé une petite réunion familiale au manoir deux semaines avant leur départ, pour un aurevoir voir même un adieu. Matéo avait tendance à rester seul depuis quelques temps, il ne désirait pas tant que ça de partir dans un pays totalement inconnu, étant habitué à son petit monde. Il était allé seul sur un balcon, tout en buvant un peu de vin, à 17 ans, il pouvait se le permettre. Il fut rejoint par un de ses cousins, papotant tous les deux, jusqu’à ce que ce dernier ne commence à faire des avances au jeune homme, qui, surpris, ne sut comment réagir, pour les repousser gentiment et poliment. Mais il fallait croire qu’il y avait des gens plus têtus que lui dans la famille, car son cousin n’abandonna pas pour autant, se rapprochant d’un Matéo pour lui murmurer à l’oreille, ce dernier n’osant pas le frapper, ni se montrer violent, surtout que les gestes et paroles de son vis-à-vis ne le laissaient pas indifférent. Il était prêt à craquer, quand son père eut la bonne idée de venir sur le balcon, suivi de quelques personnes. Il se mit dans une énorme colère après son neveu, total fautif pour lui ainsi que les autres, sauf pour Séraphin, qui avait trouvé que Matéo ne s’était pas défendu réellement et il le prenait mal. C’est en se retrouvant seul avec ce dernier le soir qu’il laissa éclater son mécontentement, le jeune noble demandant à son ami de se mettre un peu à sa place, mais il n’avait rien à faire, le fils de la gouvernante semblait très susceptible et rancunier à ce niveau-là. Ils se retrouvèrent ainsi fâchés, pendant les deux semaines. Matéo fut tout de même touché par cela, mais il semblait que son ancien ami était un simple ami pour lui en fait, il laissa cependant un cadeau derrière la porte de la chambre de ce dernier, avant de sortir et de monter dans la calèche, partant finalement seul pour Istravel, son père étant malade, il ne supporterait aucun voyage.
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Matéo de Cévynet

Messagede Matéo de Cévynet le Sam 6 Juin 2009 20:07

Nom : Cévynet

Prénom : Matéo

Humain ou vampire : vampire

Epoque : 1800/2100 (vampire)

Position : Neutre

Age : Il fait tout pour paraître au moins 23 ans, et il a 317 ans

Sexualité : Homo / soumis

Métiers : Directeur d’Istravel


Nouveautés physiques : Matéo a ses cheveux plus courts qu’avant, ses mèches rebiquant vers l’extérieur, attouchant ne touche bien plus moderne. Il a perdu le reflet clair de ses cheveux d’un bleu sombre dorénavant. La principale nouveauté sont les lunettes qui sont toujours logées sur son nez quand il va au travail, le murissant grandement en plus de costumes bien coupées. Cependant, quand il se laisse aller au naturel, sans lunette et son style d’habit simple, il perd facilement cinq années en apparence.


Changement psychologique : Tout comme on peut le discerner sur ses expressions, Matéo a pris du sang froid durant toutes ces années, capable de sérieux et d’avoir des responsabilités sans être embêté par son côté trouillard amoindrie, même s’il n’est pas pour autant courageux particulièrement. Et donc encore moins téméraire, il évite au maximum d’avoir des ennuis, d’où sa neutralité bien qu’il ne repousse pas une amitié avec ceux qui ont leurs positions bien ancrées. Moins naïf et moins innocent, il a aussi appris à être plus discret et se contrôler un minimum quand il est vexé.


Résumé de sa vie de 1800 à maintenant : Autant dire que les premières années suite à l’apparition des étranges orages et à la disparition de Liam, ont été très dure pour Matéo. Ce dernier se sentit abandonné, trompé suite à l’incident précédent la disparition de son petit ami. Blessé et seul, il ne chercha pas plus loin, pour lui, le châtain clair était partie après avoir eut ce qu’il voulait. Le jeune homme subit une déprime, tenant par des amis, se laissant un peu approcher, mais il lui fallut bien une vingtaine d’année avant de se retrouver complètement. Il s’épanouit lentement, connaissant des relations plutôt longues et prenant bien mieux les ruptures tout en douceur. Il lutta pour une meilleure entente avec les humains, ce qui paya ses fruits quand l’existence des vampires fut révélées et peu à peu mieux acceptée… Maintenant, il est directeur d’Istravel depuis une dizaine d’année, ne cachant pas sa nature mais tenant à ne pas faire trop gamin. Il est au courant dorénavant de cet étrange vortex par le biais de Caïn, un excellent ami rebelle recherché qu’il héberge au besoin, tout en revendiquant sa neutralité au besoin avec diplomatie. Il ignore cependant si Liam est vraiment partie ou en a été victime, en parlant à ses proches, au cas où… Si le châtain clair en venait à réapparaître, il ne saurait pas du tout quoi faire, en 300 ans, il avait une toute nouvelle vie. Mais il positive en se disant qu’ils sont plusieurs dans ce cas, certains attendant même avec impatience la venue d’un disparu soudain sans explication, contrairement à lui.
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre


Retourner vers Personnels + professeurs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron